Jaeger LeCoultre la Master Tourbillon Aventurine

Jaeger LeCoultre Master Tourbillon Aventurine

La nouvelle collection Master Lady de Jaeger LeCoultre, exhibe encore une fois le savoir faire du manufacturier. Alliant désir et fascination les artisans experts de Jaeger LeCoultre se régalent, en mélangeant précision technique et esthétique. Cette nouvelle collection, propose un riche mélange de diamants, émail, et nacre naturelle, avec une grande sophistication horlogère, connu par ces tourbillons, quantièmes perpétuels, répétitions minutes et autres indications jour/nuit. Cette nouvelle collection rend un vif hommage à ces artisans et métiers horlogers qui ont traversé les âges.

La silhouette est douce, les rondeurs sensuelles, l’élégance innée. Au jeu de la séduction, la nouvelle collection Master Lady met en avant ses plus beaux atours. Intemporelle, sa forme dompte les heures dans une ronde éternelle. Vêtue d’acier, d’or rose ou d’or gris, son boîtier adapte sa taille aux poignets les plus délicats. Une ligne de diamants taille brillant souligne son profil jusqu’aux cornes. Celles-ci jouent de finesse dans une nouvelle esthétique qui accentue encore la féminité de la pièce. Telle une offrande au temps, un diamant inversé vient ponctuer la couronne. La lunette sertie illumine un visage raffiné survolé par de généreuses aiguilles biseautées. Tandis que le tour d’heure arbore des chiffres contemporains tout en rondeur, le cadran se pare, selon les modèles, d’un guilloché central circulaire, d’une marqueterie de nacre, de diamants ou de plumes. Derrière la grâce et la pureté qui émanent de la collection disponible sur bracelet de satin ou d’or serti, se cache un coeur mécanique à remontage automatique réalisé dans la plus pure tradition de Haute Horlogerie.

Equipée du Calibre Jaeger-LeCoultre 978, un tourbillon automatique doté d’une cage en titane et d’un balancier à grande inertie, la Master Grand Tourbillon décline sa sophistication en deux versions : l’une en or rose serti de diamants brillant, l’autre en or gris pavé de diamants baguette. Toutes deux choisissent l’intensité de l’aventurine pour mettre en spectacle la prouesse horlogère. Travaillée en marqueterie, la pierre semi-précieuse irise le cadran d’une géométrie rigoureuse parsemée de minuscules inclusions d’or qui miroitent à la lumière. En coulisses, le Calibre Jaeger-LeCoultre 978, tourbillon automatique, frémit avec la régularité requise, suivant les va-et-vient d’une masse oscillante taillée dans l’or.

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Une Omega Goldfinger vendue aux enchères
Franck Cammas Marin de l’année a reçu la JeanRichard Victory Watch
Le tourbillon RM JC vendu au profit des enfants défavorisés
Gerald Genta nous a quitté le 17 août à 80 ans pour entrer au Panthéon horloger
Technomarine inspire l’été avec la montre Cruise Original Lipstick
Opéra de Saint Honoré, la féminité sublimée
Bell & Ross VINTAGE WW1 RÉSERVE DE MARCHE
CALIBRE AUTOMATIQUE RICHARD MILLE RM 028 DUBAIL EDITION LIMITEE

Découvrez

Le Longines Paris Eiffel Jumping investit le Champs de Mars
Vacheron Constantin 57260
Frédérique Constant ouvre une boutique en Chine
JAEGER-LECOULTRE – UNIQUE AUCTION
Annouck Lepère
Scoop : Jay-Z infidèle… à Hublot?