Loïck Peyron, son équipage et Banque Populaire remportent le Trophée Jules Verne

Le maxi Banque Populaire a passé la ligne d’arrivée à Ouessant ce vendredi 6 janvier à très exactement 23 heures 14 minutes et 37 secondes. Il remporte donc avec son équipage le Trophée Jules Verne avec un tour du monde réalisé en 45 jours 13 Heures 42 minutes et 53 secondes. Avec pareil résultat, il réduit le temps et bat celui établi, en mars 2010, par Franck Cammas d’une courte tête puisque la victoire est obtenue avec 2 jours 18 heures, 1 minute et 59 secondes d’avance. Ce record est une belle victoire pour la voile car ce tour du monde a été bouclé à une vitesse moyenne d’un peu plus de 26 nœuds, autrement dit une belle vitesse pour un voilier. Assurément, ce nouveau record aura su attirer l’attention du public et des professionnels venus nombreux à Brest sous un crachin persistant, assister à l’arrivée de ce fascinant voilier et de son équipage de passionnés.

Ces fiers marins méritaient bien une ovation !  Tous les horlogers, et en particulier ceux de Corum à qui incombait la charge du chronométrage officiel de l’épreuve, ne manqueront de féliciter ces héros et fiers marins pour une pareille performance. Pour eux, Bravo !

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

28 411 944 € chez Phillips à Genève
IWC chronométreur officiel de la Volvo Ocean Race 2011-2012
Hommage à George Daniels OBE, FBHI, FAWCI : que sonnent en sa mémoire toutes les montres du monde
Exposition à Moscou pour la Fondation de la Haute Horlogerie
Grand succès de l’exposition d’Anna Chromy à Saint-Tropez
La Richard Mille de Rafael Nadal aux enchères
PARMIGIANI, HORLOGER OFFICIEL DE LA CBF, la CONFEDERAÇÃO BRASILEIRA DE FUTEBOL
Vidéo : Rolex, Baselworld 2011

Découvrez

Frédérique Constant Classics Index Automatique
BR Twelve O’Clock, apprécier le temps à travers une œuvre d’art
Chanel ouvre une boutique Horlogerie aux Galeries Lafayette
Pequignet en finale du Concours International de Chronométrie
Dans le bureau de : Stéphane Belmont Directeur Marketing et de la Création chez Jaeger-LeCoultre.
Pierre Niney