interview : rencontre avec Anita Porchet chez Piaget



Piaget Altiplano Email Miniature Rose par Anita Porchet



Cette année a été l’occasion de découvrir sur le Stand Piaget du Salon International de la Haute Horlogerie une pure merveille de créativité réalisée par la célèbre émailleuse Anita Porchet. Elle a réalisé une série de montres sur le thème de la rose dont une pièce unique en peinture miniature, un art méconnu dont on ignore la complexité. L’occasion rêvée de se faire expliquer la nature même de cet art par la créatrice.



Pour ceux qui ne la connaissent pas Anita Porchet est sans doute l’une des plus célèbres émailleuses travaillant en Suisse. Passionnée par cet art depuis sa plus tendre enfance, elle a su, au fil des années et des rencontres rares, peaufiner et améliorer sa technique. Comme elle le dit avec sa voix douce, la peinture miniature sur émail est l’une des techniques les moins pratiquées aujourd’hui car, contrairement aux apparences, cette technique très spéciale que l’on apparente à la peinture classique, demande un temps de mise en œuvre très important, imposant des délais de réalisations près de 5 à 6 fois plus longs que pour des techniques apparemment plus spectaculaires.



Anita Porchet sur le stand Piaget lors du SIHH


Dans la peinture miniature, il n’y a pas de limites à la créativité puisqu’il n’y a pas de délimitation de dessin et de couleurs comme il y en a dans le travail de l’émail champlevé ou cloisonné. La liberté est donc plus grande et permet des détails que l’on ne peut rendre avec les autres méthodes. Cette technique qui a été la grande spécialité de Genève dans le courant du XVIIIième siècle et le début du XIXième siècle avec le dépôt sur la pièce d’un fondant pour protéger le dessin, fait aujourd’hui un retour remarqué avec la pièce proposée par Anita sur le cadran d’une montre Altiplano.


Comme le dit l’artiste, la matière employée dans cette technique n’est pas la même que les autres. Il s’agit d’un émail opaque qui est très finement broyé pour pouvoir être utilisé comme on le fait des pigments des peintures classiques. Il faut tout de même en revanche savoir que l’analogie avec la peinture classique s’arrête là. Dans l’art de la miniature, comme le souligne Anita, il n’est pas possible de mélanger les couleurs car à la cuisson, cela peut donner de très étonnants résultats. Il faut donc maîtriser son art et savoir quelle couleur peut être associée à telle autre et quelle matière va réagir avec une autre. C’est aussi pourquoi cette technique est très compliquée. Elle ajoute : « les peintres en miniatures se sont souvent spécialisés car la technique est tellement spécifique qu’elle impose un mode de raisonnement lui aussi particulier ».



panneau des couleurs émail


Pour se faire une idée, la réalisation de cette montre a demandé un mois de labeur et le motif est réalisé par couches successives avec plusieurs cuissons. C’est par cette technique de couches apposées l’une après l’autre que l’on obtient un résultat de grande qualité, voilà pourquoi le travail est long. Dans le cas de la montre Altiplano, l’ouvrage a été réalisé sur un disque en or massif légèrement plus épais que d’habitude pour éviter qu’il se déforme à la chaleur et pour ne pas avoir à placer un contre émail complexe à roder ensuite.


Le résultat est bluffant et strictement merveilleux. La réalisation est tellement aboutie qu’il est possible de dire que l’on se trouve dans ces conditions dans le cas d’une peinture hyper réaliste. Les amatrices apprécieront, mais il y a fort  à parier que les amateurs d’art ne trouvent l’idée géniale et ne commandent quelques œuvres pour eux-mêmes. À suivre !


votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Piaget SIHH 2013 : Emperador Répétition Minutes Automatique Extra Plate en “live”
Anatomie d’une montre : Les montres à l’heure de l’hiver 2 : Conseils et astuces…
anatomie d’une montre : les montres à l’heure de l’hiver
Cartier ID Two : le futur du temps en toute transparence
HD3 SLYDE Digitale et Tactile : complications virtuelles
Anatomie d’un modèle : Hamilton Intra-Matic
Anatomie d’une montre : Zenith Pilot Big Date Special
Anatomie d’une montre : Tudor Heritage Black Bay

Découvrez

Montres Journe SA rachête l’intégralité des “Cadraniers de Genève SA”
Lebron James
Bulgari en force aux Golden Globes
Gerald Genta nous a quitté le 17 août à 80 ans pour entrer au Panthéon horloger
CORUM à Top Marques 2011
Baume & Mercier – Classima & Clifton Automatique