Anatomie d’une montre : Tudor Heritage Black Bay



Tudor Heritage Black Bay. Nouveauté Tudor 2012

Graphique et efficace, la nouvelle Tudor Heritage Black Bay va faire des émules car son histoire et son esthétique devraient donner une image positive des connaisseurs ayant fait le choix d’un produit « revival » à fort potentiel. Allez ! pour les nouveaux adeptes qui ne connaissaient pas la marque auparavant, voici un petit concentré de ce qu’il faut savoir sur ce modèle pour assurer auprès de ceux qui chinent depuis longtemps déjà les trop rares modèles historiques.


Que les choses soient dites, la Tudor Heritage Black Bay  avec son dessin inspiré d’un modèle apparu en 1954, est la nouveauté de l’année 2012 présentée dans la collection Heritage créée par Tudor en 2010 pour redonner un coup de projecteur à la collection dans son ensemble. Les puristes remarqueront bien sur que le modèle présenté en acier avec un mécanisme à remontage automatique a été revu à la modernité puisque son diamètre est aujourd’hui de 41 mm pour être en parfaite adéquation avec les modes actuelles de porter. Montée avec soin, cette pièce peut se prévaloir d’une grande robustesse et d’une étanchéité garantie jusqu’à une pression égale à 20 atmosphères, soit 200 mètres.

Moderne donc sur le plan de la sécurité, la belle n’en conserve pas moins certains des attributs qui l’affilient directement à un garde-temps de plongée produit par la maison Tudor de 1954 jusqu’au courant des années 80. On appréciera donc à sa juste valeur la glace bombée qui suit la courbe du cadran au-dessus duquel gravitent des aiguilles façonnées dans la même couleur d’or rose que les index de façon a souligner encore plus son petit caractère vintage en donnant l’impression que les indicateurs horaires ont subi les affres du temps. Mais le truc le plus dingue de cette montre tient surtout à la présence de sa lunette tournante unidirectionnelle bordeaux, une couleur exclusive à Tudor et en cela fidèle à celle qu’arboraient certains modèles lancés dans le courant des années 70.

Et parce que chez Tudor chaque détail compte, on retrouve cette petite touche bordeaux se retrouve sur l’insert de la couronne de remontoir , elle-même gravée de la rose Tudor. Par ailleurs, on notera également la présence d’une nouvelle boucle déployante développée par Tudor pour le modèle Heritage Black Bay qui est par ailleurs livré avec deux bracelets, l’un en tissu noir et l’autre, au choix, en acier ou en cuir vieilli exclusif.


votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

TAG Heuer MikropendulumS 100ième de seconde Chronographe Concept
Piaget SIHH 2013 : Emperador Répétition Minutes Automatique Extra Plate en “live”
Anatomie d’une montre : Les montres à l’heure de l’hiver 2 : Conseils et astuces…
anatomie d’une montre : les montres à l’heure de l’hiver
Cartier ID Two : le futur du temps en toute transparence
HD3 SLYDE Digitale et Tactile : complications virtuelles
Anatomie d’un modèle : Hamilton Intra-Matic
Anatomie d’une montre : Zenith Pilot Big Date Special

Découvrez

Le Longines Paris Eiffel Jumping investit le Champs de Mars
Vacheron Constantin 57260
Frédérique Constant ouvre une boutique en Chine
JAEGER-LECOULTRE – UNIQUE AUCTION
Annouck Lepère
Scoop : Jay-Z infidèle… à Hublot?