Saga d’une marque : Hanhart



Hanhart Pioneer TachyTele 40 mm


Petit rappel d’un contexte historique glané dans un très sérieux ouvrage d’origine allemande : la firme fondée en 1882, soit il y a 130 ans dans le village badois de Diessenhofen, en Suisse par Johann Adolf Hanhart. En 1902, la firme déménage pour Schwenningen am Neckar en Allemagne où l’entreprise se met à produire des chronographes bon marché. Puis, au fil des années, la marque monte en gamme pour produire en 1938 ses premiers chronographes robustes et soignés. Puis, l’année suivante, la société présente un premier chronographe dédié aux pilotes de l’armée de l’air. Le modèle est équipé d’une fonction flyback sur le principe de celui développé par Longines sur le 13ZN. Durant la seconde Guerre Mondiale, la marque a participé avec Tutima à l’effort de guerre en fournissant des chronographes dont les fameux modèles équipés de ce fameux poussoir rouge, aux pilotes de la Luftwaffe. À l’issue de la seconde conflagration mondiale, la maison horlogère française Dodane a récupéré pour ses calibres Type XX proposés dans les années 50, ces fameux mouvements reconnaissables à leurs poussoirs asymétriques par rapport à la couronne de remontoir et aurait eu l’opportunité de récupérer l’outil de production de la firme basée en Allemagne comme compensation de guerre si elle l’avait souhaité.



Hanhart Pioneer Monoscope



Bref, les créations de la marque ne sont donc pas inconnues des Français qui ont pu manipuler certains de ces robustes, mais efficaces calibres, dans différents modèles des années 50 aux années 70 et même disposer de certains chronographes de la marque alors distribuée de façon intimiste par celui qui a aujourd’hui repris la maison Auriscoste. À la fin des années 90, Hanhart a tenté de se réimplanter en France sans véritable succès car elle était alors confrontée à des poids lourds en matière de communication dans le secteur aéronautique comme Breitling, Bell & Ross et Breguet. Aujourd’hui, près de 10 ans ont passé et l’entreprise se réimplante à nouveau avec l’ambition de conquérir un segment de marché peuplé de passionnés des airs, prêts à faire des folies raisonnables pour acquérir un garde-temps dont le design s’inspire très franchement des modèles d’époque devenu rarissime et souvent proposés dans des états les rendant pratiquement impossibles à porter au quotidien.

Aujourd’hui, les modèles de la marque sont déclinés en version avec lunette lisse fixe ou lunette crantée bidirectionnelle ornée de son fameux index de référence rouge vif. Mais c’est son fameux poussoir rouge qui retient l’attention. Celui-là même qui a incité les concepteurs de la Chiffre Rouge de Dior à réemployer ce petit détail graphique pour affirmer leur modèle au design pratiquement syncrétique. Alors, c’est vrai, les instruments d’aujourd’hui ne sont plus animés par le fameux calibre Kal 42-51. Seulement, ils battent tout de même au rythme d’un mouvement mécanique à remontage automatique de facture suisse réputé pour son endurance et sa fiabilité. Evidemment, on parle dans les couloirs de l’entreprise d’un nouveau calibre « in house » pour les années à venir, mais il faut du temps au temps et la mise au point d’un calibre flyback avec roue à colonne coûte cher et demande plusieurs années de mise au point.



pub d'époque pour Hanhart comme instrument de pilote



Donc, pour l’instant, il faudra aux amateurs de produits rétro-futuristes savoir attendre un peu s’ils veulent bénéficier dans le modèle revisité d’un cœur intégralement mis au point par la marque ou se dire que cet outil taillé pour les pilotes est parfait dans cette livrée d’autant que son prix est encore parfaitement accessible, chose qui sera sans doute légèrement différente une fois le cœur de nouvelle génération installé à bord de ces boîtes.


votre avis nous interesse

Découvrez

Girard-Perregaux soutient la Kobe and Vanessa Bryant Family Foundation
Hautlence Destination : le raison du futur
Le tatouage ultime : Reverso grande taille Jaeger-LeCoultre
ITW SIHH – Van Cleef & Arpels
La Richard Mille de Rafael Nadal aux enchères
Oris Carlos Coste Limited Edition – Cenote Series