Jean-Jacques Weber, Templus

En quelques années, il s’est imposé comme l’un des personnages de l’ombre clés dans l’horlogerie en France. La société qu’il dirige, Templus, représente dans l’hexagone Technomarine, Frédérique Constant, Eterna, ou encore Alpina. Jean-Jacques Weber, président de Templus, nous reçoit dans son bureau parisien du Marais au mitan de l’année. Le moment idéal pour faire un petit point sur l’actualité de ses marques au milieu du gué.

Capture d’écran 2013-07-23 à 16.46.27IMG_2370

Il faut chaud, le bureau vitré plein sud, à deux pas de la place de la République, est surchauffé. Jean-Jacques Weber, en bras de chemise, décontracté comme à son habitude, nous reçoit dans son espace de travail orné d’une vaste bibliothèque chargée de livres d’horlogerie, de vitrines dédiées à ses marques phares et de souvenirs de ses collaborations passées, des affiches, des coupes, des trophées. La passion chevillée au corps, une carte de France Michelin sous le nez, l’homme connaît son métier et se targue de vendre des montres dans toute la France -qu’il connaît bien- et pas seulement à Paris. L’horlogerie et ses détaillants, ça le connaît et plutôt bien.

IMG_2371IMG_2369

IMG_2368

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Le Women & Watch Club soutenu par Bucherer Paris
Objectif Horlogerie visite Roger Dubuis
Jean-Frédéric Dufour
Richard Mille 3 / 4 : “Ma stratégie est la même que celle d’un constructeur automobile haut de gamme”
Dans le bureau de Janek Deleskiewicz : l’art de l’équilibre

Découvrez

Tag Heuer en pointe à Courchevel
Richard Mille 4/4 : “Ce nom va marquer l’histoire de l’horlogerie”
Duomètre unique Travel time Jaeger-LeCoultre
Léo Messi
Piaget exclusif pour Dubail
Nouvelle Ambassadrice Frédérique Constant