Baselworld 2014 : les tendances

IMG_4667 IMG_4665

Comme à l’accoutumée dans la plus grande foire horlogère du monde, les vitrines de Rolex figurent parmi les plus auscultées et donnent souvent le ton. On peut ainsi y admirer la nouvelle version de la collection Cellini qui a été totalement reliftée. Le retour de ces montres chic de ville lancées en 1968, rondes, aux cadrans emprunts des codes horlogers classiques témoignent de l’éternelle influence du vintage dans l’horlogerie. A noter également, l’arrivée en force de couleurs jusqu’ici assez peu prisées, le vieil or, le bleu glacier ou le violet, superbe, sur des modèles oyester perpetual de la marque à la couronne qui devraient faire école. Parmi les couleurs en vogue cette année, les fonds bleu (Patek Philippe, Jeanrichard), marron au marron glacé (Armani, Jeanrichard), et toujours le noir of course.

IMG_4685 IMG_4638

La passion des horlogers pour le vintage s’exprime également à travers les formes, carrées ou coussin qui fleurissent, mais également dans la réinterprétation d’anciens chronographes ou garde-temps militaires (Zénith, Bell & Ross, Eberardt…). Romain Jérôme et Hublot réinventent ainsi le camouflage, parfois sans le savoir ou sans le vouloir, à la façon de Monsieur Jourdain, chacun à leur manière, l’un sur le cadran, l’autre sur la boîte.

IMG_4655 IMG_4653

Les squelettes ont toujours la côte, chez Bell & Ross, chez Hublot, ou chez Michel Herbelin et L. Leroy. Mais presque toutes les marques horlogères proposent des pièces ajourées, qui pour des raisons esthétiques, qui pour des impératifs techniques. Une tradition en vogue depuis que les horlogers, par passion, ont souhaité ouvrir les boîtes pour exposer leur savoir-faire, permettre aux amateurs de belles mécaniques, de voir battre le coeur de leurs mouvements. IL n’est ainsi plus rare de trouver des guichets à 12 h ou à 6h, simplement ouverts par amour de l’art.Autre tendance du côté des matériaux, l’arrivée de nouveaux alliages. Chanel est ainsi très fier de son nouvel “or beige”, qui comporte moins de cuivre que l’or rose, et apporte une touche supplémentaire de raffinement et d’élégance. D’autres proposent un or plus mat, allié à d’autres métaux précieux qui allègent un or jaune jugé parfois trop clinquant.

IMG_4677 IMG_4658

Mais Bâle ne serait sans doute pas Bale sans ses pièces exceptionnelles qui sont à la haute horlogerie ce que les robes de haute couture sont à la mode. Bulgari avec l’octo ultraplate, Hublot avec ses garde temps venus du futur, ou Romain Jérôme avec ses inspirations très créatives, ou encore Zénith, continuent de surprendre avec bonheur les amateurs de belles montres. Bell & Ross n’est pas en reste avec quelques pièces à venir qui devraient faire le buzz.

IMG_4629

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Anonimo partenaire de SFS II
Essai de la Raymond Weil Freelancer Piper
Les horlogers aux 24H du Mans
Une histoire des montres connectées
Back to black, la tendance de l’hiver
Seven Friday, la marque alternative qui dépote
Omega aux Jeux Olympiques de Sotchi
Pourquoi la Carrera de Tag Heuer est un best-seller?

Découvrez

Andy Murray
Patek Philippe Chronographe à Quantième Perpétuel
Nicole Kidman
JAEGER-LECOULTRE Vente Unique chez Artcurial
L’excellence par Glashütte Original
Hamilton Thin-O-Matic Un design ultra plat porteur d’histoire