Arts&Elégance Chantilly by Richard Mille

Demeure des princes de Condé, le célèbre château de Chantilly vient d’accueillir la première édition d’Arts & Elégance Richard Mille, qui entend rivaliser avec les concours automobiles de Pebble Beach et de la Villa d’Este, capitales du genre. Le succès de l’édition inaugurale et de ses 10 000 spectateurs et la météo clémente, prouvent que c’est bien parti.

photo 3 photo 4

Une fois n’est pas coutume, le ciel de l’Oise avait été clément. Une condition sine qua none pour réussir un concours d’élégance digne de ce nom. En tout cas pour le porter sur les fonds baptismaux. Surtout quand il a fallu plus de deux ans pour que le projet mûrisse et que les autorités compétentes du domaine de Chantilly donnent leur accord afin que l’esplanade du château, ses allées et les perspectives de ses jardins soient obstruées par des véhicules historiques, extraordinairement onéreux, Bugatti, Ferrari, Maseratis, Bentleys, Porsches, Delahayes, ou De-Dion Boutons parfois veilles de plus d’un siècle. Il a fallu de l’énergie, du courage et de l’abnégation à l ‘équipe de Patrick Peter (Peter Auto) pour réunir plus d’une centaine d’autos exceptionnelles, toutes dans des conditions concours, et quarante membre du jury extrêmement prestigieux, parmi lesquels le collectionneur américain Bruce Meyer, le galeriste Adrien Maeght, l’expert britannique Philippe Kantor de chez Bonham’s, ou encore son excellence Rahim Aga Khan, fils aîné de son Altesse Karim Aga Khan. Mais également pour s’entourer de bon nombre d’amoureux du bel objet comme le chausseur J.M. Weston, le maroquinier Goyard, entre autres partenaires de prestige comme Richard Mille.

photo 1 photo 2

Sans oublier les 400 autos amenées par les clubs des marques, les invités, ou les curieux venus en voisin au volant de leur auto de collection ou de prestige. « Cette première édition, s’enchantait Patrick Peter le samedi, au soir du premier jour de ce week-end à la campagne, réhabilite un genre disparu en France depuis des années, celui des concours d’élégance auto. Mais c’est également un rendez-vous de toutes les formes d’art ». Pour preuve, une grande exposition consacrée à Boticceli et Fra Angelico à l’Orangerie, des spectacles équestres signés par le grand cavalier Mario Luracci, il fallait au moins tout cela pour convaincre les grincheux qu’un tel événement puisse être organisé sur les terres du prestigieux domaine de Chantilly. Invités de marque, Nathalie Portman et son mari Benjamin Millepied, étaient aux côtés de messire Richard Mille.

photo 5  photo 4

Dès le départ, l’idée que les 10 000 visiteurs attendus n’étaient pas tous des geeks férus de points de détail de l’histoire automobile, a donc habité les organisateurs. Dès le départ, Arts & Elégance a donc été conçu comme un spectacle, avec sa scène centrale, célébrant l’art de vivre à la française, le luxe, le savoir-faire des grandes marques et les plaisirs du vin et de la gastronomie. Tout a été fait pour ne pas décourager les femmes et les enfants, et même les visiteurs masculins les moins motivés. Ici, des foods trucks rassemblés au pied d’une montgolfière multicolore, là des skiffs qui régatent sur le grand canal, plus loin un bar à champagne où le Charles Heidsieck coule à flots, dans un autre endroit des poneys et des sulkys à pédale pour lesquels les bambins vous feraient marcher sur l’eau.

photo 5 photo

Initiation au polo pour les plus jeunes, régates de bateaux miniatures, traversée en bateau ancien, ou encore visite des grandes écuries ou du musée du cheval, les activités étaient légion. Sans oublier que même les néophytes en belles mécaniques se prennent quand même vite au jeu, dans un tel écrin, depuis la mise en scène des autos, joliment rangées en épi devant le château, comme la rarissime collection de Maserati assemblées pour l’anniversaire de la marque, jusqu’à la présentation de concept cars inédits en première mondiale. Bugatti Type 41 Royale Coupé « Napoléon », Jaguar XK 120 Supersonic, Bentley Speed 6, Panhard &Levassor Type P2C « L’Antoinette », Talbot Lago T150C SS, Nomad Mark 1, Ferrari 512 S…. toutes ces automobiles d’exception, pour la plupart des raretés, figurent au palmarès des plus belles voitures du monde. De véritables objets d’art, appréciables pour leur design, leurs couleurs, leur état, leur carrosserie. Avec cette exposition, à Chantilly, la voiture bascule dans l’univers de la création. L’art de la carrosserie, à l’image des toiles en peinture, projette l’inspiration de générations d’artistes. Au croisement de la technique et de l’esthétique, il se place au même niveau que la joaillerie ou l’ébénisterie, ainsi que les futuristes italiens le définissaient en 1909 : « Une automobile rugissante (…) est plus belle que la Victoire de Samothrace ».

photo 1photo 2

Pour renouer avec l’esprit qui animait les concours d’élégance organisés dans les années 1920 à 1950, Chantilly fût également la rencontre inattendue entre l’art de la carrosserie et la haute couture. Objets atypiques, véritables prototypes de style, les concept cars, clou de ce week-end d’exception, ont ainsi vu défiler la Citroën Cactus avec Elsa Stroom, la Divine DS avec On aura tout vu, la Maserati Alfieri avec Ermenegildo Zegna, l’Exalt de Peugeot avec Jay Ahr, la Porsche 918 Spyder avec Thierry Mugler, la Renault Twin’Z avec Christophe Guillaume, ou encore l’Aston Martin Shooting Brake Zagato avec Alexandre Vauthier. En même temps qu’ils les admiraient sous toutes les soudures ou les coutures de leurs cuirs impeccables, les visiteurs de ce musée automobile à ciel ouvert ont également pu assister sous la tente Arts & Elégance à un récital de la jeune pianiste virtuose russe Irina Lankova qui a joué du Chopin et du Schubert sur un piano Pleyel désigné par le Peugeot design lab, déguster un repas préparé par trois chefs étoilés sous la houlette du traiteur parisien  Potel & Chabot, apprécier les grands crus bordelais de la maison Cordier Mestrezat, créer son chapeau avec une chapelière, ou affiner son art du maquillage. De quoi faire de Chantilly, quelques siècles après les grandes heures de sa splendeur, à nouveau une capitale de l’art de vivre à la française dans ce qu’il a de plus contemporain. Affaire à suivre en attendant la prochaine édition.

>En savoir + : peterauto.peter.fr

>>>>>PALMARES

CONCOURS D’ÉTAT

Hommage à Bugatti

1933 – Bugatti Type 55

Les Ancêtres : Automobiles Construites jusqu’au 31 Décembre 1904

1901 – Clément Panhard “Stirling” Tourer

Les Sport & Course de l’Entre-Deux Guerres

1930 – Bentley Speed Six “Old n°2″

Les Grandes Carrosseries Françaises (1920-1930)

1937 – Delahaye 135 M Cabriolet, Figoni & Falaschi

Les Châssis Britanniques à Carrosserie Italienne

1962 – Aston Martin DB4 Zagato

Les Années Design : les Concept-Cars 1960-1970

1966 – Lamborghini Flying Star, Touring

Les Automobiles en Etat d’Origine

1967 – Ferrari 330 GTC Speciale

Endurance – Sports à Moteur Central Pré-76

1969 – Lola T70

Les Grandes Carrosseries Maserati

1956 – Maserati A6 G 2000, Zagato

Les Voitures de Course Maserati

1947 – Maserati A6 GCS Monofaro

Remise du Best of Show : Prix Richard Mille

1937 – Delahaye 135 M Cabriolet, Figoni & Falaschi

CONCOURS D’ELEGANCE

Alfa Romeo Disco Volante by Touring

GRAND PRIX DES CLUBS

Club Delahaye

PRIX PUBLICS

Prix Tara Jarmon (La femme la plus élégante du public)

Dorothée Gilbert

Prix Sophie Papiernick (Le plus beau chapeau)

Giselle Tatten

Prix Youenn B. (Application “Le Jeux Chantilly Arts & Elegance Richard Mille”)

Emmanuel Dupuy, 
Bertrand Pirel
, Anouchka Bogdaniu

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Richard Mille RM 50-03 McLaren F1
Lang Lang et Hublot en concert
La Carrera Panamerica fait étape en Suisse
Esimit Europa 2 remporte la Giraglia Rolex Cup
A.L. Breguet : l’horloger de Waterloo
Résultat du Prix de Diane Longines
Les Princesses en Richard Mille
Tissot de retour sur les circuits !

Découvrez

Montres Journe SA rachête l’intégralité des “Cadraniers de Genève SA”
Lebron James
Bulgari en force aux Golden Globes
Gerald Genta nous a quitté le 17 août à 80 ans pour entrer au Panthéon horloger
CORUM à Top Marques 2011
Baume & Mercier – Classima & Clifton Automatique