Ouverture de Baselworld 2015

IMG_1857

Le traditionnel avion de la patrouille Hamilton est bien suspendu dans le hall de la gare de Bâle, c’est la preuve, si besoin était, que le monde entier de l’horlogerie est réuni pour une semaine de salon. Contrairement aux années précédentes, ce n’est pas la folie. L’heure est plutôt à la consolidation dans un secteur où le luxe cherche de l’air après des années de folle croissance. Les stocks de nombreux détaillants sont importants et la hausse du franc suisse impacte l’ensemble du marché. A tel point qu’à l’ouverture ce matin, on apprenait que Tag Heuer ne la répercuterait pas, ce qui revient à diminuer ses tarifs de 7 à 13% selon les zones.

 IMG_4562 IMG_4564

1460 exposants sont présents cette année, sur des stands de 6 à 1625 mètres carrés. En tout 141 000 mètres carrés sont dédiés à l’exposition horlogère. 150 000 visiteurs sont attendus en une semaine et les horlogers suisses espèrent écouler cette année plus que les 22,2 milliards de francs suisses réalisés l’an dernier pour 22 millions de pièces. A noter également la folie des smartwatch qui va clairement obséder tous les participants. Avec la commercialisation en avril de l’Apple watch, ce sont de nouveaux entrants qui font souffler un vent de révolte dans l’univers de l’horlogerie classique. On estime qu’une dizaine de marques traditionnelles présentent à Bâle des modèles connectés, en réaction. Reste à voir comment le marché réagira, mais ça c’est une autre histoire.

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Baselworld innove dans sa communication
Doha Jewellery and Watches Exhibition 2017
Baselword, une première tendance
SIHH 2017 – Un salon en mutation
Baselworld – Compte à rebours commencé !
Watches & Wonders devient une Biennale
8è édition de Belles montres 21-23 nov
Utinam fait son show

Découvrez

Bilan 5e édition BELLES MONTRES
Dans le bureau de François-Henry Bennahmias
Les 5 ans de Frédérique Constant
Inauguration officielle de la Maison Van Cleef & Arpels à Hong Kong
Chanel Horlogerie plonge avec Camille Lacourt
Concours SSC 2011 Réglage