Le Women & Watch Club soutenu par Bucherer Paris

Le 17 février dernier se tenait à Paris, boulevard des Capucines, le dîner officialisant la création du premier club horloger au féminin : le Women & Watch Club !
C’est sous la bienveillance de Nathalie Célia Koch-Chevalier, directrice générale de la maison Bucherer en France, marraine du club, que la pétillante Elisabeth Vilarrasa a regroupé une douzaine de femmes d’action autour de leur passion commune pour la belle horlogerie.
Rencontre avec ces deux femmes hors du commun aussi complices que passionnées lorsqu’il s’agit d’horlogerie au féminin.

- Elisabeth, pouvez vous nous expliquer ce qu’est le Women & Watch Club ?
Il s’agit d’un club constitué uniquement de femmes actives de 35-50 ans, qui sont passionnées de haute horlogerie ou du rapport au temps. Elles sont sémiologues, philosophes, ingénieures, avocates, communicantes, ou encore experts-comptables.

- Comment vous est venue l’idée d’un club horloger au féminin ?
J’accompagne fréquemment mon mari passionné de montres… et je vois qu’à chaque fois les grandes maisons sont intéressées par mon point de vue, mes goûts et ma vision du marché féminin.
Par ailleurs, à titre professionnel je travaille depuis plus de dix ans sur la place des femmes en entreprise – et plus largement dans la société – et ce à l’échelle internationale. Je commence donc à avoir un “track record” intéressant de ce point de vue.

- Nathalie, en quoi consiste le rôle de marraine de la maison Bucherer ?
Nous partageons une passion commune avec les membres du WWC, l’horlogerie. Nous sommes heureux de les accompagner dans ce voyage autour du temps par le biais d’ateliers horlogers, d’événements exclusifs en magasin, de conférences sur des métiers horlogers particuliers, de visites de manufactures ou de salons professionnels, mais aussi de services exclusifs en magasin réservés aux membres de ce club. L’esprit de notre partenariat est un partage et une transmission autour de valeurs communes entre notre Maison et le Women & Watch Club.

- Quelles seront les futures activités que vous proposerez au Women & Watch Club ?
Elisabeth : Nous souhaitons, chaque fois, pouvoir aller à la découverte de grandes manufactures pour mieux comprendre ce savoir-faire unique et si peu connu…

Nathalie : La maison Bucherer souhaite accompagner les membres du Women & Watch Club dans leur apprentissage de l’horlogerie et leur donner accès à un savoir-faire, à une histoire propre à chacune des maisons représentées chez nous à Paris.
Comme évoqué précédemment, nous souhaitons rythmer les rencontres à venir au travers d’ateliers horlogers, d’événements exclusifs en magasin, de conférences sur des métiers horlogers particuliers, de visites de manufactures ou de salons professionnels.

- Elisabeth, quelle est l’ambition de votre club ?
Qu’il soit une « voix » reconnue et appréciée par toutes les grandes maisons d’horlogerie

- Quelles sont les modalités et les conditions à remplir pour espérer vous rejoindre un jour ?
Etre passionnée par le sujet quel que soit l’angle : le temps, les montres, les marques… et SURTOUT être solidaire et bienveillante. C’est la condition sine qua non. Le monde d’aujourd’hui est un monde dur, un monde de défis, exigeant, avec de grands bouleversements et nous pourrons survivre à tous ces changements si nous sommes toutes et tous bienveillants et solidaires.

- Nathalie, comment décririez-vous votre clientèle féminine ?
Notre clientèle féminine sait très bien ce qu’elle veut et n’attend plus de se faire offrir son garde-temps.
Sensibilisées à la mécanique horlogère, les femmes ne se contentent plus d’une adaptation d’un modèle masculin avec quelques diamants pour paraître plus féminin. Elles veulent une montre créée spécifiquement pour convenir à leur mode de vie, à leur profession. Elles s’intéressent de plus en plus au côté technique horloger et connaissent de mieux en mieux les différents acteurs du monde horloger. De manière générale, les femmes recherchent un design qui conjugue fonctionnalité et esthétique.

-  Ressentez vous un intérêt grandissant pour la chose horlogère de la part des clientes de Bucherer ?
La part de nos clientes féminines augmente régulièrement. Nos clientes cherchent de plus en plus une complication horlogère. Ce sont désormais les clientes qui reviennent accompagnées de leur époux. Elles ne viennent plus en magasin pour faire plaisir à leur mari, comme c’était le cas auparavant, mais elles se déplacent pour trouver le modèle qui leur correspond, pour leur achat personnel.

- Elisabeth, quels sont les critères qui guident vos choix horlogers ?
De belles complications alliées au bijou.

- Quels sont vos trois coups de cœur actuels ?
La montre Bohême de Montblanc, une jolie montre pour accompagner la journée d’une femme dans le business.
La montre Gala de Piaget, pour sortir le soir… et puis c’est le prénom de ma fille, ma muse.
L’Alacria de Carl F. Bucherer. J’aime les montres Bucherer, même les modèles masculins. J’ai eu la chance de rencontrer M. Bucherer, c’est un grand Monsieur et j’ai un profond respect pour lui.

- Nathalie, comment qualifieriez-vous l’offre horlogère féminine actuelle ?
De plus en plus de maisons horlogères proposent une offre féminine.
Cette offre s’est par ailleurs étoffée au sein des collections existantes par des modèles créés spécifiquement pour les femmes et non par des déclinaisons de modèles masculins comme nous pouvions le voir auparavant.
Le choix est désormais plus large et les femmes peuvent trouver une montre qui correspond réellement à leurs envies ou à leurs besoins.
Cette diversité leur permet de pouvoir réaliser leur propre collection de montres.

- Comment l’imaginez-vous évoluer demain ?
Les marques valorisent encore plus qu’auparavant le plaisir de l’instant et les émotions. Cette féminisation du produit est visible depuis quelques années et démontre que les maisons horlogères prêtent de plus en plus d’attention aux femmes. Il est vraisemblable que cette tendance s’accentue dans les années à venir. Il ne s’agira plus de modèles déclinés mais de créations pensées pour les femmes.

- Elisabeth, que peut-on souhaiter au Women & Watch Club pour 2016 ?
Du bonheur et rien que du bonheur de se retrouver ensemble et de pouvoir accompagner et porter haut et fort les marques d’horlogerie.

- Nathalie, qu’attendez vous de la dynamique du Women & Watch Club ?
Mettre en avant le savoir-faire, l’artisanat et promouvoir les valeurs de l’horlogerie par le biais de ces nouvelles ambassadrices.

C’est tout le bien que nous pouvons souhaiter à cette merveilleuse initiative d’Elisabeth Vilarrasa, soutenue par Nathalie Célia Koch-Chevalier et la maison Bucherer. Passion Horlogère souhaite la bienvenue à ce nouvel acteur de l’horlogerie qui, à n’en pas douter, n’a pas fini de nous étonner.

Thierry Gasquez

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Montblanc – Viser les sommets
Promenade horlogère à Genève
Rencontre avec Antoine Preziuso
Objectif Horlogerie visite Roger Dubuis
Jean-Jacques Weber, Templus

Découvrez

Tag Heuer en pointe à Courchevel
Richard Mille 4/4 : “Ce nom va marquer l’histoire de l’horlogerie”
Duomètre unique Travel time Jaeger-LeCoultre
Léo Messi
Piaget exclusif pour Dubail
Nouvelle Ambassadrice Frédérique Constant