Nouvelle Oris Divers Sixty-Five

La collection Oris Divers Sixty-Five s’enrichit d’un nouveau modèle vintage, toujours inspiré de la première montre de plongée Oris.
La Maison horlogère Oris étoffe sa collection Divers Sixty-Five, désormais emblématique, en introduisant une nouvelle référence. D’un diamètre de 42 mm, cette version est la plus grande de la série et est disponible sur bracelets cuir ou NATO.

Comme son prédécesseur de 2015, ce nouveau modèle est une réinterprétation de la première montre de plongée de 1965. Les années 60 ont été une période d’avant-garde avec des améliorations significatives pour les appareils de plongée sous-marine, apportées par d’ingénieux passionnés comme Jacques Cousteau, Hans Hass ou Christian J. Lambertsen. Des instruments de chronométrage fiables sous l’eau étaient essentiels pour les accompagner dans leurs explorations du « Monde du Silence ». A cette époque, Oris était déjà l’un des principaux fabricants de montres de plongée.

Les designers Oris ont pensé chaque détail lors de la conception de cette montre d’allure rétro comme un boîtier peu épais, une lunette fine avec une échelle de 60 minutes et un guichet dateur de forme trapézoïdal.


Au dos du boîtier de la Divers Sixty-Five est gravé le blason historique Oris, logo de la marque en 1965.

La Oris Divers Sixty-Five garde néanmoins les caractéristiques techniques d’une montre du 21ème siècle : une lunette tournante unidirectionnelle en aluminium noir, un verre saphir bombé traité antireflets des deux côtés ainsi que des aiguilles et des index revêtus de Super-LumiNova® au lieu du tritium utilisé dans les années 60. Le boîtier multi-pièce en acier inoxydable renferme un mouvement automatique “Swiss Made”.

Pour la première fois, la Divers Sixty-Five est dotée d’un cadran bombé bleu, contrasté d’éléments de couleur crème qui complète son look vintage. Un style qu’elle affirme avec de nouveaux bracelets en cuir vieilli ou en textile de type NATO (des bracelets en caoutchouc noir ou en acier inoxydable sont également disponibles). Au dos du boîtier est gravé le blason historique Oris, logo de la marque à l’époque.

La nouvelle Oris Divers Sixty-Five est un très bel ajout à cette collection désormais emblématique, qui perpétue fidèlement l’histoire fascinante de la Maison horlogère indépendante suisse.
Disponible en juin au prix de 1 850 EUR.


La Oris Divers Sixty-Five est présentée dans un coffret spécial héritage

Oris Divers Sixty-Five
Ref. No. 01 733 7720 4055 TS, Ø 42.00mm
-Mouvement automatique Oris Cal. 733, base Sellita SW 200-1, avec guichet dateur à 3 h
-Boîtier multipièce et couronne vissée en acier inoxydable. Étanche jusqu’à 100 mètres (10 bar)
-Lunette tournante unidirectionnelle avec inserts en aluminium noir, échelle des minutes avec fonction compte à rebours et index du zéro en Super-
LumiNova®
-Verre saphir bombé des deux côtés avec traitement intérieur antireflets
-Dos de boîtier vissé en acier inoxydable.
-Cadran bombé bleu foncé avec index en applique revêtus de Super-LumiNova®.
-Aiguilles des minutes et des secondes en nickel revêtues de Super-
LumiNova®
-Bracelet cuir vieilli avec boucle en acier inoxydable. Disponible également sur bracelets caoutchouc noir avec boucle en acier inoxydable, sur textile bleu ou noir de type NATO avec boucle déployante ou sur bracelet en acier inoxydable.
-Prix de vente public TTC : 1 850 EUR ou 2 050 EUR sur bracelet métal

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Réintroduction d’un mythe !
H. Moser & Cie – Endeavour Dual Time Concept
Tudor et les montres de la Marine
L’Afrique arrive en horlogerie
Girard-Perregaux Laureato
Poiray présente ses bracelets d’été
FREDERIQUE CONSTANT PLUS FORT QU’APPLE
Tendance : les montres doubles fuseaux

Découvrez

Roger Federer
Saga d’une montre : La Santos de Cartier
Eterna Royal KonTiki Chronographe
TENDENCE Gulliver Automatic Chronograph Limited Edition
Astrid Bergès-Frisbey and Niels Schneider, lauréats du Trophée Chopard 2011
6ème édition des Hamilton Behind the Camera Awards