6 nouveaux lieux de l’Overseas Tour par Steve McCurry

L’Overseas Tour de Vacheron Constantin poursuit sa route et met en lumière 6 nouveaux lieux à travers le regard de Steve McCurry

L’Observatoire Astronomique, Paris
La Place Rouge depuis les toits du Goum, Moscou
Crawick Multiverse, Ecosse
Chefchaouen, Maroc
Samarcande, Ouzbekistan
Lalibela, Ethiopie

La Maison Vacheron Constantin dévoile aujourd’hui la seconde partie de l’Overseas Tour imaginé au travers de l’objectif d’un photographe de légende : Steve McCurry. 6 nouveaux lieux ayant comme point commun une certaine rareté, une dimension insolite mais également le fait qu’ils reflètent tous cette capacité de l’homme à imaginer, créer, transformer. En résultent des images permettant de porter un autre regard sur le monde, enrichi de valeurs partagées par la Maison horlogère.

L’Observatoire Astronomique de Paris : l’heure de la conquête

L’Observatoire Astronomique de Paris est le plus ancien au monde toujours en fonctionnement. Bâti en 1667, ce haut lieu du savoir qui vit la naissance de nouvelles sciences telles que la géodésie ou la météorologie, reste jalousement fermé au public. Niché dans un écrin de verdure en plein coeur de Paris, il braque vers le ciel la lunette astronomique de son antique coupole, et porte le regard du visiteur vers l’infiniment grand, là où temps et espace se rejoignent.

Le regard de Steve McCurry
« C’était la première fois que j’entrais dans le dôme d’un observatoire et cette opportunité de visiter un lieu créé par la curiosité et l’ingénuité humaines était fascinante. L’Observatoire de Paris était techniquement révolutionnaire pour son époque et demeure un des plus grands centres astronomiques du monde. L’Overseas Tour est animé par cette même curiosité, portée sur le monde.»

La Place Rouge depuis les toits du Goum : Moscou – L’heure de la perspective

Dominant une des places les plus célèbres du monde, les toits du Goum attestent d’une prouesse technique et architecturale. Bâtie en 1893, sa verrière aux arcs de fer monumentaux couvre près de 2,5 ha. Se tenir au sommet de ses voûtes, c’est avoir le privilège d’une perspective unique sur la place Rouge, c’est frôler les bulbes de la Basilique Basile le Bienheureux, et laisser venir à soi les vibrations de plus de mille ans d’histoire de tout un peuple.

Le regard de Steve McCurry
«Réussir à photographier la Place Rouge avec un nouveau point de vue, a été rendu possible grâce à l’accès au toit du Goum, qui nous a été accordé de manière tout à fait exceptionnelle. La place surplombée par les campaniles colorés se dévoilait alors sous une forme absolument unique. Une fois la nuit tombée, cette perspective a pris une toute nouvelle dimension, plus magique encore, sous l’effet de la verrière du Goum qui s’illuminait.»

Crawick Multiverse, Ecosse : l’heure de l’inspiration

Le site de Crawick Multiverse est un joyau niché dans le creux de collines au coeur des Dumfries. Son créateur, l’architecte et paysagiste visionnaire Charles Jenks a métamorphosé une ancienne mine de charbon en paysage-oeuvre d’art. L’écologie du site et les monolithes trouvés sur le lieu-même ont inspiré sa conception, fondée sur l’espace, l’astronomie et la cosmologie. Invitation du centre de la Terre jusqu’aux lointaines galaxies, il réunit tous les univers à travers la perspective de son fondateur inspiré.

Le regard de Steve McCurry
« Je ne connaissais pas ce lieu. Son aura mythique semblant venir du fond des âges, malgré sa construction toute récente, m’a agréablement surpris. Ces formations bâties par les hommes incarnent la grande histoire de formations similaires en Ecosse, mais dont le but nous demeure encore inconnu à ce jour. Ces structures évoquent une dimension relevant du cosmique. »

Chefchaouen, Maroc : l’heure de la tradition

Depuis bientôt 100 ans, les habitants de cette ville la colorent de bleu. Quelle que soit l’explication fournie à cette tradition, elle se perpétue parce que les locaux l’ont trouvé belle, qu’ils y puisent leur identité, leur différence, puisqu’aucun autre lieu affiche une telle beauté monochrome, comme un océan dans le désert.

Le regard de Steve McCurry
« J’avais visité une ville bleue similaire en Inde. Il existe une histoire poétique qui tire un parallèle entre la cité bleue et le ciel ou le paradis. La regarder de nuit est purement magique, la chaleur des lumières nocturnes offre un contraste singulier mettant en relief ses teintes bleues. »

Samarcande, Ouzbekistan : l’heure de la confluence

Samarcande, située au confluent de l’Asie Centrale, sur la route de la Soie, en direction de la Chine est l’une des plus anciennes villes habitées de cette région. Elle a été successivement Grecque, Perse, Turque, Mongole, Iranienne, aux heures les plus rayonnantes de chacune de ces civilisations. Les mausolées et autres bâtiments de sa nécropole y rivalisent de magnificence : somptueux ornements de céramiques chatoyantes, coupoles finement décorées, toute la magie de l’art moyen-oriental a traversé les millénaires pour revivre sous les yeux du voyageur ébloui.

Le regard de Steve McCurry
« M’étant rendu sur le site il y a dix ans, le lieu m’était familier. Cependant, l’architecture intemporelle demeure tout aussi saisissante et emblématique que lorsqu’il fut construit il y a environ 2500 ans. Les motifs très élaborés et les couleurs splendides sont une pure merveille. »

Lalibela, Ethiopie : l’heure du symbole

Créée au 13ème siècle en creux tout en haut d’une colline, Lalibela a été construite pour recréer le plan de Jérusalem. Ses onze édifices symbolisent la Jérusalem terrestre et céleste et reprend même la place de l’écoulement du Jourdain. Simple, monolithique, privé de tout ornement ou de statue, creusé au sein de la roche et ne dépassant pas le niveau du sol, ce site invite le voyageur au dénuement et à l’humilité.

Le regard de Steve McCurry
« Lalibela est porteuse d’une grande histoire et se distingue par ses églises taillées à même la roche, de haut en bas. C’est une construction unique qui n’est pas sans rappeler les pyramides ou les cathédrales médiévales. Bâtie il y a 700 ans, elle reste un lieu de pèlerinage très apprécié. »

L’Overseas Tour
Vacheron Constantin a invité le photographe de légende Steve McCurry à partager son regard unique sur le monde afin d’illustrer la nouvelle collection Overseas, incarnation horlogère de son esprit du voyage.
La Maison et Steve McCurry ont souhaité sillonner le monde en douze lieux, douze sites chargés de valeurs résonnant avec celles de Vacheron Constantin, des sites parfois insolites ou inaccessibles, captés par l’objectif du photographe.

votre avis nous interesse

Découvrez

Le Longines Paris Eiffel Jumping investit le Champs de Mars
Vacheron Constantin 57260
Frédérique Constant ouvre une boutique en Chine
JAEGER-LECOULTRE – UNIQUE AUCTION
Annouck Lepère
Scoop : Jay-Z infidèle… à Hublot?