Pequignet est placé en liquidation judiciaire

Quelle tristesse ! Quel gâchis ! Le 30 novembre 2016, le Tribunal de commerce de Besançon a ordonné le placement en liquidation judiciaire de la Maison Pequignet à Morteau. 43 ans après sa fondation par Emile Pequignet, après 2 tentatives de reprise, après 11 Millions d’€uro injectés par les derniers actionnaires, ceux-ci ont décidé de jeter l’éponge. Il faut avouer qu’ils avaient récupéré un enfant bien malade. Des comptes plombés, une confiance perdue auprès des partenaires, un calibre Manufacture à fiabiliser, et toute une collection à revisiter. Tout cela a été fait ! Et de bien belle manière !! Mais c’était sans compter sur le contexte horloger qui s’est dégradé et qui a fait chuter les ventes de la Maison de Morteau pendant 16 mois consécutifs. Un changement de direction récemment n’y aura rien fait. Laurent Katz abandonne ! Que peut-on lui reprocher !? Il aura tout essayé, mais il ne peut continuer à dilapider sa fortune dans une société qui souffre d’un contexte défavorable. Et pourtant… Pourtant… Que peut-on souhaiter désormais à ce fleuron de l’horlogerie française ? Et bien de trouver un repreneur avant le 08 février 2017 pour sauver ce qu’il reste à sauver. Et surtout, souhaitons qu’il n’y ait pas trop de dégâts au sein de l’emploi. Le challenge parait insurmontable, mais l’essentiel du travail a été fait. Il ne manque qu’un peu d’enthousiasme, du dynamisme, et un “esprit” Pequignet.

Thierry Gasquez

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Richard Mille RM 50-03 McLaren F1
Les Princesses en Richard Mille

Découvrez

Rolex Deepsea Under the Pole
Jaeger-LeCoultre – Master Calendar
Eberhard & Co. au Salon Belles Montres
G-shock fête ses 30 ans
Montblanc 4810 Day-Date
Début des régates demain pour les 194 voiliers de la Giraglia Rolex Cup