Fin de partie pour Perrelet ?

Nous apprenons de source proche du dossier que Miguel Rodriguez, propriétaire du groupe Festina, aurait décidé de mettre fin à l’activité de la marque Perrelet et licencié deux cadres de direction de la marque.

Particulièrement connue pour sa collection “Turbine”, la marque Perrelet revendiquait un héritage de 250 ans. Voici ce que nous pouvions trouver la concernant sur son site internet :

Marqué par le dynamisme de son esprit pionnier, Perrelet assure un plaisir distinctif aux possesseurs de ses montres rigoureusement mécaniques, résolument contemporaines, absolument novatrices.

Inventeur du remontage automatique en 1777, la Maison Perrelet maîtrise toutes les composantes de ses mouvements mécaniques au sein de sa manufacture.

Pour Perrelet, la Haute Horlogerie est un univers de la main et de l’esprit, où la créativité s’exprime à travers la rigueur d’exécution, où préserver une tradition signifie continuer et innover. Un univers fait d’inventions audacieuses, de talents familiaux perpétués au fil du temps, au travers de prestigieuses créations horlogères.

votre avis nous interesse

Découvrez

Tag Heuer en pointe à Courchevel
Richard Mille 4/4 : “Ce nom va marquer l’histoire de l’horlogerie”
Duomètre unique Travel time Jaeger-LeCoultre
Léo Messi
Piaget exclusif pour Dubail
Nouvelle Ambassadrice Frédérique Constant