Antiquorum et “The Art of Calatrava” – Vente Patek Philippe

Célébrant un triple anniversaire de la mythique Calatrava, Antiquorum renoue avec les ventes thématiques qui avaient, par le passé, grandement contribué à sa notoriété.

Le 12 novembre prochain, Antiquorum Genève renouera avec les grandes ventes thématiques qui avaient contribué à sa notoriété. Cultivant son illustre histoire commencée dès 1974, la maison de vente aux enchères genevoise célèbrera ainsi, autour d’une vente d’exception, l’anniversaire de la superbe Calatrava de Patek Philippe.

Nous sommes particulièrement enthousiasmés par cette vente, véritable symbole pour notre Maison qui avait connu par le passé d’immenses succès avec les ventes thématiques. Renouer avec ce format de ventes me tenait spécialement à cœur lorsque j’ai accepté la fonction de CEO d’Antiquorum Genève SA en avril dernier. Ces ventes enrichissent les enchères d’un contexte historique et leur confèrent une dimension culturelle presque pédagogique. Commencer cette nouvelle session de ventes thématiques avec l’emblématique Calatrava de chez Patek Philippe est d‘autant plus stimulant tant cette montre est un mythe pour le monde de l’horlogerie’

Romain Réa

Au-delà de l’attrait que suscite la Calatrava à travers le monde, Antiquorum Genève a souhaité, par cette vente inédite, célébrer un triple anniversaire marquant l’histoire de cette montre unique. L’année 2017 est en effet le 130ème anniversaire du dépôt de la marque de fabrique avec comme symbole commercial la croix de Calatrava (1887). C’est également le 85ème anniversaire du lancement des montres-bracelets dotées d’un boitier référence 96 communément appelé Calatrava (1932). Enfin, c’est le 35ème anniversaire de l’apparition du nom Calatrava dans les catalogues de produits Patek Philippe (1982). Une triple raison, s’il eut été besoin d’en trouver une, de consacrer une vente à ce modèle mythique de la manufacture Patek Philippe.

La vente sera ainsi l’occasion de revenir sur l’histoire de ce modèle emblématique, véritable symbole pour la maison Patek Philippe puisque la Calatrava a un lien direct avec le logo choisi par la manufacture horlogère.

Du logo Calatrava…

Celui-ci est en effet emprunté à l’Ordre de Calatrava, l’un des plus anciens ordres ibériques engagés jadis (1158) aux côtés des rois catholiques dans la Reconquête des taifas (royaumes des maures). Est-ce le caractère très dévot du fondateur de la manufacture, Antoine-Norbert de Patek qui justifie ce choix ? Rien ne l’atteste avec certitude. Quoiqu’il en soit, le 27 avril 1887, la manufacture Patek Philippe adopte comme marque de fabrique la croix de Calatrava, symbole qui ornait déjà nombre de ses boitiers depuis les années 1870.

… à la montre Calatrava

En 1932, Patek Philippe commercialise les premières montres-bracelets dotées d’un boiter référence 96 ; boîte aux traits épurés, de forme ronde, avec des anses dites tortue et lunette à angle droit. Or, c’est précisément ce modèle et l’ensemble de ses déclinaisons qui, dès les années 1980, sont dénommés par les acteurs du marché, Calatrava. Suivant cette mouvance dès 1982, le nom Calatrava apparaît même sur les catalogues des produits de la manufacture. Bientôt les montres de forme ronde s’appellent toutes Calatrava tandis que les autres, de forme diverses, se distinguent sous le nom Gondolo en mémoire d’un ancien détaillant brésilien de la marque. La Caltrava devient rapidement un véritable mythe pour l’univers de l’horlogerie.

La vente du 12 novembre reviendra donc sur un emblème de l’élégance et du raffinement qui s’est imposé à travers le temps non seulement comme la quintessence de la montre-bracelet ronde mais également comme un indispensable à toute collection horlogère.

Les Calatrava ‘sont toutes superbes, intemporelles (…) ne se démodent jamais. La Calatrava reste la montre-bracelet homme classique, qui se transmet d’une génération à une autre. [Elle] témoigne de tout l’art de Patek Philippe – un design parfaitement adapté à vos rendez-vous d’affaires comme à vos soirées mondaines’ Catalogue Patek Philippe, 1993.

Le caractère historique de cette vente sera d’ailleurs mis en valeur et alimenté par une introduction rédigée dans le catalogue de la vente par Monsieur Arnaud Tellier, ancien Directeur et Conservateur du Musée Patek Philippe à Genève.

votre avis nous interesse

ça va vous intéresser

Only Watch n°7
10ème année de vente pour Artcurial
1,4 million € pour Artcurial à Monaco

Découvrez

A.L. Breguet : l’horloger de Waterloo
Les 50 montres les + stylées 2/10
Pascal Papé
Braquage chez Cartier à Paris
Wikimontre : Métiers d’art chapitre 2 : la marqueterie de paille
GRAHAM Chronofighter Fortress