Le temps d’un Maître Horloger – Vincent Calabrese

©Youtube

Peu connu du grand public, mais très connu dans un milieu opaque, celui de l’horlogerie de luxe, Vincent Calabrese crée et invente des modèles basés sur des complications horlogères et des procédés de fabrication uniques. Il s’identifie de manière radicale comme artisan, artiste, ou même anarchiste. Il affirme détester la puissance dans le monde horloger plus particulièrement. Son histoire est tout juste fascinante: né en Italie à Naples, d’une famille simple aux tendances communistes, Vincent se décrit comme une personnalité très simple. Dès son plus jeune âge, sa mère lui achète des outils basiques d’horlogers qui vont le propulser dans le goût de l’horlogerie. À travers cette activité, Vincent Calabrese migre en Suisse. Un beau jour, Vincent décide de créer ses montres, pour la plupart, vues comme des créations et non des produits industriels. Son chemin se dessine ainsi: tout d’abord horloger de rue à Naples, ensuite horloger de fabrique en Suisse. Au bout de son chemin, il côtoient les personnalités les plus fortunées, les grands horlogers, les rois, etc. Bien qu’il soit au sommet, son besoin de se différencier en est toujours son obsession. En effet, il était quelqu’un de normal à l’époque, il voyait comme tant d’autres, la réussite à travers l’argent: il voulait le paraître et non pas l’être. Déterminé par la suite, sa conception change et il décide, à travers son art et ses créations, de dénoncer les milieux luxueux, en s’appuyant sur l’argument de l’économie horlogère en crise aujourd’hui. Il a créé une montre pour la marque Corum il y a environ 40 ans. Le modèle conçu par Vincent Calabrese est la Golden Bridge et elle est vendue encore aujourd’hui. Elle est considérée comme une icône de l’horlogerie. Avec Vincent Calabrese, le paradigme de l’horloger change: la vérité du “design” n’est pas à travers “l’habillement de la montre” pour lui. En effet, le mouvement est le design selon Vincent. Il défend la conception de la montre qui se vend hors du design et il veut porter l’art de l’horloger contre la bijouterie. Finalement, il gagne son combat car sa montre se vend toujours… C’est le premier à mettre les tripes de la montre à la surface, ou à concevoir des “montres squelettes”: le mouvement est la forme finale de la montre. Même le fameux Blancpain vend encore aujourd’hui ses créations. Vincent Calabrese parle de l’horlogerie de hier qui découle d’une activité familiale, versus l’horlogerie d’aujourd’hui, où des gens veulent briller tout de suite à travers un travail de marketing et de design. Pour lui, la philosophie de la gestion de l’horlogerie a changée. Vu comme un artiste notamment à travers son modèle La Commedia, Vincent présente une scène de théâtre dans cette montre. Il dépeint l’horlogerie comme une comédie en dénonçant cette nouvelle ère horlogère. Son but est de mettre en avant la mécanique, en dénigrant la joaillerie superflue et l’économie horlogère industrielle. Enfin, Vincent Calabrese a notamment fondé en 1985 l’Académie Horlogère des Créateurs Indépendants (AHCI) avec des membres, passés comme présents, tels que Frank Muller, FP Journe, Georges Daniels et bien d’autres.

©Watchonista

LES DÉTAILS DE LA CONFÉRENCE ET DE L’EXPOSITION

Une conférence aura donc lieu le 19 octobre à Genève, durant laquelle Vincent Calabrese, visitera ses (presque) six décennies d’activité. Ceci en interaction avec un journaliste et le public. Une exposition, sous forme d’un parcours, à la Galerie Latham, de sa collection classique ainsi que des modèles d’exception. La participation au cocktail d’inauguration et à la conférence est gratuite. Il suffit de s’inscrire ici pour en bénéficier.

PROGRAMME DE LA CONFÉRENCE (inscription obligatoire ci-dessous):

  • 19 octobre 2017 · 18H30 · GENÈVE · LIEU: Société de lecture, 11 Grand-Rue.
  • 18 h 00 · Cocktail
  • 18 h 30 · Conférence
  • 19 h 30 · Questions du public

EXPOSITION ET RENCONTRE AVEC LE PUBLIC (inscription obligatoire ci-dessous):

  • 17 AU 20 octobre 2017 · GENÈVE · LIEU: Galerie Latham, 22 rue de la Corraterie
    • Galerie Latham · Présentation de pièces classiques et spéciales
    • 17 octobre · Cocktail dès 17h30 jusqu’à 20h30
    • 18 au 20 octobre · Présence de Vincent Calabrese de 13h30 à 18h30

Important · lien pour l’inscription : https://www.vincent-calabrese.com/letemps/

votre avis nous interesse

Découvrez

A.L. Breguet : l’horloger de Waterloo
Les 50 montres les + stylées 2/10
Pascal Papé
Braquage chez Cartier à Paris
Wikimontre : Métiers d’art chapitre 2 : la marqueterie de paille
GRAHAM Chronofighter Fortress